Annonces diverses

Classement à partir du plus récent

 Bulletin de liaison Mai/Juin 2017 de l’OML (Observatoire Méditerranéen de la Laïcité)

ÉDITORIAL ; A propos de la Laïcité…

Depuis la Seconde guerre mondiale, la remise en cause de la Laïcité n’a cessé de fissurer le modèle républicain fondé à partir de la loi de 1905.

Parmi les fissures les plus marquantes figurent la loi Debré, la loi Guermeur, la loi Carle, le Concordat, les manifestations pour l’école « libre » jamais remis en cause.

Depuis 1968, tous les ministres de l’Education n’ont eu de cesse de procéder à des Réformes du système Éducatif. Pour certains il fallait moderniser le Mammouth, pour d’autres il a été question de mettre en place un système concurrentiel dénommé privé (ou libre) mais financé par l’État pour un montant (état, régions, communes, départements, fondations) avoisinant les 19 milliards d’euros !

Après les privatisations de services publics, l’Éducation Nationale va t-elle aussi connaître de nouvelles fissures alors que les religions s’affrontent tragiquement dans de nombreuses régions du monde ?

La France n’a jamais été isolée lors des péripéties qui ont conduit à la loi de Séparation des Églises et de l’État. Cette loi – qualifiée de compromis entre les intérêts des religions et les finances publiques – est remise en question, notamment par l’enseignement privé sous contrat ou non. Les établissements privés hors contrat se multiplient ici et là et. Il a même été question en 1994 de rétablir la loi Falloux sous l’égide du ministre de l’Éducation de l’époque à savoir François Bayrou !

La Laïcité est à défendre contre les attaques incessantes qui la remettent en question.   

                                                                             Le Comité de Rédaction

ASSISES RÉGIONALES DE LA LAÏCITÉ  à FLAYOSC (VAR) (17 avril 2017)

Une quinzaine d’associations étaient présentes ou représentées : Comité 1905 – OML (Observatoire Méditerranéen de la Laïcité) – ADMD du Var – UFAL 83 (Union des Familles Laïques – CADAC de Draguignan – Le CAP –  les DDEN du Var (Délégués Départementaux de l’Education Nationale) – Association loi de 1905 (Carros) – ANVP (Association Nationale des Visiteurs de Prison) – OLAM (Observatoire de la Laïcité des Alpes-Maritimes) – Le Sou des Ecoles Laïques des Alpes-Maritimes – l’ALPAM (Association des Libres-Penseurs des Alpes-Maritimes – Le GODF de la région ACA – La Fédération du Var de la Libre Pensée – Planning Familial 83 -

Articles 1 et 2 de la loi de 1905 :

« Article 1 : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre « exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de « l’ordre public.

« Article 2 : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culteEn conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des « services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les « établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et « prisons.

« Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des « dispositions énoncées à l’article 3. »

Définition de la laïcité :

« La laïcité est un cadre juridique et politique permettant à des êtres différents du point de vue des options spirituelles ou des convictions personnelles  de vivre ensemble (…croyants, athées, ou agnostiques) sur la base de 3 principes :

- Le premier c’est la liberté de conscience qui reconnaît à chacun le droit de ne pas croire ou de croire.

- Le second, c’est l’égalité des droits qui veut dire qu’il n’y a pas de raison de donner plus aux uns qu’aux autres, excluant d’accorder tout privilège public soit à la religion, soit à l’athéisme.

- Le troisième principe, c’est le primat de l’intérêt commun ; la puissance publique devant nous unir ne peut le faire que si elle promeut exclusivement ce qui est commun à tous.

La loi de 1905, en découplant la loi civile et la loi religieuse, est fondatrice d’une émancipation individuelle et collective  universelle. » (définition établie d’après des textes de Henri PENA-RUIZ et de Jean-Paul SCOT).

Socle commun :

Pour le respect intégral de la loi de 1905 « de séparation des églises et de l’État », et donc contre toute modification, passée ou à venir, de cette loi, qui en a changé ou changerait la signification originelle (cf. 2 exemples en note)

Pour l’extension de la validité de cette loi à tous les territoires de la République sans exception – et donc pour la suppression de tous les textes (concordat de 1802, l’ordonnance royale du 27 août 1828, de Charles X , les décrets-lois Mandel de 1939 etc..) qui excluent son application, notamment en Alsace-Moselle, à Mayotte, à Wallis et Futuma et en Guyane.

Pour une seule Ecole de la République, l’école publique laïque, qui doit être garante de l’égalité des droits pour tous et de la mixité sociale.

-  Pour que tous les fonds publics soient exclusivement réservés à l’enseignement public.

-  Pour l’arrêt des subventions aux crèches privées communautaires ou à but lucratif.

-  Pour que soit rétablie la gratuité de l’enseignement.

-  Pour que soit garantie l’indépendance de l’école publique vis à vis des intérêts privés, des communautés, des opinions et des croyances.

-  Pour l’abrogation des lois anti-laïques.

-  Pour contrer le développement d’établissements hors contrats :

o   Retrait de la reconnaissance d’utilité publique à la « Fondation pour l’école »(2008) et à la « Fondation St Matthieu » (2010) .

o   Refus de toute subvention publique aux établissements hors contrat.

o   Pour l’autorisation préalable à toute ouverture des établissements hors contrat.

-  Pour le contrôle du recrutement de leurs enseignants et du contenu des enseignements qui y sont dispensés.

- Pour le respect absolu du monopole de l’État sur la collation des grades et diplômes universitaires

- Pour une véritable  formation des maîtres comprenant un module de formation laïque et républicaine – pour le maintien du recrutement des enseignants par concours

- Pour le maintien de programmes nationaux dans l’éducation nationale

- Contre la mise en place d’un enseignement spécifique du « fait religieux » qui est déjà traité depuis des années, notamment dans les enseignements du Français, d’histoire-géo et de philosophie.

- Pour que les élus de la République fassent preuve de la même neutralité que celle qui est exigée de n’importe quel fonctionnaire concernant leurs options spirituelles, philosophiques ou religieuses. – et donc pour l’abandon de cette tradition d’un autre âge qui veut que le (la) président(e) de la République soit reconnu(e) et installé(e) comme chanoine(sse) du Latran.

Note : Exemples :

-   Le 25 décembre 1942, l’Etat Français de Pétain adopte la modification suivante (en gras et soulignée par nous) : « (…) Ne sont pas considérées comme subventions les sommes allouées pour réparations aux édifices affectés au culte public, qu’ils soient ou non classés monuments historiques».

Cet amendement à l’article 19 de la loi de 1905 est toujours en application et est en totale contradiction avec l’article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte  »

- En mai 2014, le Conseil Général de Guyane décide de ne plus payer les prêtres catholiques, et c’est au nom de l’ordonnance royale du 27 août 1828 ( !) que le tribunal administratif a annulé cette décision.

Une partie importante de la discussion a porté sur la distinction précise qu’il faut faire entre ce qui relève pleinement de la laïcité et ce qui peut y être rattaché sans en relever directement.

Ce sont en fait des revendications que l’existence de la laïcité permet de mettre en avant grâce au cadre de liberté et d’émancipation qu’elle instaure, mais qui relèvent de la République poursuivant la sécularisation de la société et l’extension des libertés.

Si nous n’intégrons pas ces revendications dans le socle commun, il est évident que nous les soutenons pleinement ainsi que les organisations qui en sont les porteuses spécifiques.

- Dans les prisons : L’administration pénitentiaire a récemment procédé à la création de référents laïques dans les prisons dont le rôle serait d’organiser les interventions des aumôniers des différentes religions (sic).nous demandons que les référents laïques enseignent aux détenus les valeurs de la République et la citoyenneté, ce qu’ils pourraient faire dans le cadre de « cercles laïques humanistes « .

- Pour la reconnaissance effective du droit de mourir dans la dignité > droit à l’euthanasie et droit au suicide assisté.

- Pour les droits des femmes :

l     Rendre l’accès à l’IVG effectif partout sur le territoire, dans tous les établissements publics de santé,

l     Suppression de la clause de conscience des médecins, Centre d’information  « CIVG » dans chaque hôpital public,

l     Rendre efficace la lutte contre les violences faites aux femmes.

l Pour l’égalité des salaires hommes/femmes … etc.

- Pour la construction d’un service public de la petite enfance qui comprendrait les crèches publiques en nombre suffisant pour répondre aux demandes, et les écoles maternelles nécessaires pour accueillir les enfants dès l’âge de 2 ans.

Ces différents points ont été adoptés par les associations réunies aux assises régionales de la Laïcité et constituent un premier socle commun de rétablissement de la Laïcité dans la Société Française.

La Laïcité aujourd’hui
Vivre ensemble dans un pays laïque

Conférence débat

Intervenants:
- M.  Jean-Claude JULIEN, Président de l’OLPA (Observatoire de la Laïcité de Provence),
- M. Lachemi BARBACHI,  Sociologue,
- M. Jean-Claude ESCAFFIT,
ancien journaliste à La Croix et à La Vie.

Jeudi 9 juin 2016 -19h

Salle Léon MassonRue LambertSimiane Collongue

Conférence organisée par l’association “Simiane @venir”

Entrée Libre

Le Cercle Condorcet d’Aix en Provence – association fédérée à la Ligue de l’Enseignement, Fédération des AIL 13 -

vous informe de sa prochaine conférence / débat :
en savoir +

Éducation & école : Apprendre à vivre, dans quel monde commun ?

avec Eric Favey
Vice-Président de la Ligue de l’Enseignement et Inspecteur Général de l’Éducation Nationale

 Mardi 26 Avril 2016 – 18H15

Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence

OBSERVATOIRE MÉDITERRANÉEN DE LA LAÏCITÉ

Samedi 16 avril toute la journée,
Vacanciels  la Valérane, à Carqueiranne.

FORUM REGIONAL DE LA LAÏCITE

Participation de nombreuses personnalités et associations varoise
Intervenants :
¤
EDDY KHALDI Enseignant   Spécialiste et militant de la Laïcité
¤ JEAN PIERRE SAKOUN Vice-Président du Comité Laïcité République

Repas  à  La Valerane 23 euros/personne)
Les inscriptions sont à adresser auprès des responsables:
Tél 04.94.58.65.56 / Tél 04.94.38.65.38 / Tél 04.94.58.56.47 

La manifestation de la Libre Pensée et des associations laïques
prévue le 5 décembre 2015 – Place de la République à Paris n’est pas autorisée par la Préfecture de Police
Depuis les terribles attentats contre la population du 13 novembre à Paris, l’état d’urgence a été proclamé. Les manifestations sur la voie publique sont interdites en Ile-de-France. Il n’est plus donc possible d’organiser une manifestation nationale dans le respect, la dignité et la sécurité nécessaires à une telle initiative laïque.

Aussi, la Libre Pensée a pris la décision d’organiser un grand meeting national laïque
le 5 décembre 2015 de 14H30 à 17H30 Gymnase Japy – 2 rue Japy – 75011 Paris

 Octobre 2015

Observatoire de la Laïcité (instance placée auprès du Premier Ministre)

Prix de la Laïcité de la République Française
Guide Laïcité et Collectivités locales

 Novembre 2015
Nos amis de l’OML (Observatoire Méditerranéen de la Laïcité) nous communiquent :Bulletin d’information octobre/novembreAssemblée Générale (Compte-rendu de la décision du Tribunal Administratif de Toulon concernant la requête de l’OML à propos de la mise à disposition de locaux de la maison paroissiale de l’association diocésaine à l’association  AE du groupement Anne de Guigné du 27 novembre 2008)

Corsité / Laïcitude…

M. le Recteur de l’académie de Corse a décidé de fermer les établissements scolaires le 8 septembre 2014 en l’honneur de la fête de la Nativité de la Vierge Marie.

Ci-dessous la lettre que nous avons adressée au Rectorat de l’Académie de Corse avec copie au Ministre de l’Éducation Nationale, au Président de l’Observatoire de la Laïcité ainsi qu’au Collectif Laïque Paris (dont l’OLPA fait partie).

Lettre de l’OLPA à M. le Recteur

Réponse de M. le Recteur à l’OLPA 

 7 février 2014Christian BOULMIER
L’association  LE CHEVALIER DE LA BARRE a le regret de vous faire part du décès de Christian  BOULMIER.Christian BOULMIER fut le fondateur de cette association, président pendant de nombreuses années et un élément très actif.La cérémonie de crémation qui aura lieu LUNDI 10 FEVRIER à 10H 30 au crématorium du Père Lachaise.Cette triste information a le mérite de nous rappeler le sacrifice du jeune Chevalier de la Barre, décapité, pour n’avoir pas enlevé son chapeau au passage du Roi, au temps de la monarchie absolue !

Café Citoyen Aixois

cafe citoyen la RépubliqueLe rendez-vous mensuel du débat citoyen

Centre Social et Culturel Les Amandiers (8 Allée des Amandiers – 13091 Aix-en-Provence)

Vendredi 14 février 2014 de 18 h à 20 h

2ème thème : LA REPUBLIQUE

Renseignements et réservations

MLVE :                                Tél. : 07 70 27 55 97        Mail : mouve.laique@laposte.net

Les Amandiers                  Tél. : 04 42 20 83 20        Mail : ADIS.centresocial@wanadoo.fr

 27 janvier 2014Action Laïque – Ligue de l’Enseignement

Journal « Action Laïque » de Janvier/Février 2014

Au sommaire :  

- L’éditorial de Suzanne Guilhem
- Vie Fédérative : le PIVA
- Le service des Centres Sociaux
- 50 propositions pour les élections municipales
- Le blog Lire et Faire Lire
- La Fête de la laïcité
- La vie des associations
- Le Centre Social FAIL de l’Estaque

24 janvier 2014

Un militant nous a quittés

La Ligue de l’Enseignement nous communique LEROY Michel

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Michel Leroy survenu le 16 janvier 2014. Beaucoup d’entre nous l’ont bien connu et ont pu apprécier son dynamisme, son efficacité et son militantisme.

PEGC au Collège Darius Milhaud, en qualité de Professeur de français, sollicité par Maurice Vinçon, il est élu en 1970 au Conseil d’administration de la FAIL au titre de l’association théâtrale qu’il animait avec Maurice Vinçon depuis leur sortie de l’École Normale d’Aix, tout en poursuivant au sein de son collège une activité de ciné-club et en organisant des sorties de ski.

En 1971, il intègre dans l’atelier théâtre l’équipe du service culturel de la Fédération qui animait depuis de nombreuses années les Stages annuels d’Éducation Populaire auprès des normaliens d’Aix.

En 1979 au départ de François Coursin pour la Ligue, il devient Secrétaire Général de la Fédération dont Henri Dutoit était alors Président. Il le restera jusqu’à ce qu’il opte pour le poste de Délégué Général, Directeur des services de la Fédération, poste non élu, qu’il occupera jusqu’à sa retraite en juin 2003. Depuis cette date, il était membre d’honneur de la Ligue de l’enseignement – FAIL13.

Lire la suite de l’article

 16 janvier 2014Café citoyen aixois

Le Mouvement Laïque pour le Vivre Ensemble communique :

Le rendez-vous mensuel du débat citoyen Vendredi 17 janvier 2014 de 18 h à 20 h Centre Social et Culturel Les Amandiers (8 Allée des Amandiers – 13091 Aix-en-Provence)

MLVE : Tél. : 07 70 27 55 97  Mail : mouve.laique@laposte.net

Les dates de nos cafés :

vend 17/01/2014 à 18h vend 14/02/2014 à 18h vend 14/03/2014 à 18h vend 18/04/2014 à 18h vend 16/05/2014 à 18h

 Premiers thèmes prévus :

- Le vivre ensemble – Les inégalités – Citoyenneté, un droit ? – La République – Nos quartiers – Nos différences culturelles, atout ou obstacle ? – Fracture urbaine – La politique, ça me concerne ? – L’intégration,il faut un nouveau mot ! – Le civisme – Nous sommes tous des étrangers ! – L’éveil citoyen – Les identités et la République – Nos devoirs et droits – La liberté – L’extrémisme – La mémoire de l’émigration – Le lien social – Le repli identitaire – Le racisme – Le respect etc…

16 janvier 2014l’Observatoire Méditerranéen de la Laïcité (OML) communique

On se souvient de cette affaire pour laquelle des parents d’élèves de Carqueiranne ont sollicité l’Observatoire de la Laïcité de Provence (OLPA) et son Conseiller juridique.

Cette affaire est à l’origine de la création de l’Observatoire Méditerranéen de la Laïcité (OML), membre du CA de l’OLPA.

L’école traditionaliste hors contrat Anne de Guigné qui a ouvert ses portes à Carqueiranne à la rentrée 2007 est toujours en place dans des locaux paroissiaux détenus par l’association diocésaine de Fréjus-Toulon. On n’a pas oublié le trouble que cela a provoqué dans la petite commune varoise, notamment parmi de nombreux catholiques. Un débat organisé en octobre 2008 par la  Ligue des droits de l’Homme et l’Observatoire méditerranéen de la laïcité avait été perturbé par des hommes d’Eglise ensoutannés…

Lire la suite sur le blog de la LDH Toulon


Laisser un commentaire